Un centre à votre écoute : 01-43-78-69-44

Imagerie Gynécologique

Cabinets proposant cet examen:

L’échographie pelvienne 2D et 3D

Elle explore l’utérus, les ovaires et l’espace pelvien.

En général, elle s’effectue par voie vaginale, vessie vide.

Dans de rares cas, (patiente n’ayant jamais eu de rapports) elle s’effectue vessie pleine, par voie sus pubienne c’est à dire que la sonde est placée en externe sur le ventre. L’examen est alors moins précis.

La sonde endocavitaire est désinfectée par une solution bactéricide et fongicide entre chaque patiente.

Une protection stérile à usage unique est positionnée sur la sonde. Cette dernière étant en latex, merci de préciser au médecin si vous êtes allergique.

Dans la plupart des cas, la présence de saignement ne gêne pas, et n’est pas une contre-indication à l’examen

Cet examen peut se dérouler à n’importe quelle période du cycle.

Toutefois, en l’absence de recommandation particulière de votre médecin, on privilégiera la première partie du cycle (entre J4 et J12).

La réalisation d’une échographie 3D permet de bien visualiser la cavité.

Cette acquisition permet de rechercher une éventuelle malformation utérine, de vérifier la bonne situation d’un stérilet, de confirmer la présence de polype ou de préciser le rapport d’éventuelles anomalies avec la cavité (comme par exemple en cas de fibrome)

L’hystérosonographie :

Cet examen permet d’étudier plus précisément la cavité utérine. Pour ce faire, le radiologue injecte du liquide (sérum physiologique) dans la cavité de l’utérus et complète son exploration échographique avec des acquisitions en 3D.

L’ hysterosalpingosonographie : (également appelée Hyfosy)

Cet examen consiste à opacifier les trompes pas un produit repérable en échographie.

Il se déroule exactement comme l’hystérographie, mais ne nécessite pas de radiographie.

Le passage du produit dans les trompes est repéré en échographie 3D.

Le produit à rapporter est alors prescrit par votre médecin.

L’hystérosalpingographie :

Cet examen permet l’étude de la perméabilité tubaire.

Elle est réalisée dans la plupart des cas dans le cadre de bilan de fertilité.

Cet examen doit se dérouler en début de cycle (entre J5 et J11).

En l’absence de règle, merci de téléphoner au secrétariat qui pourra vous prescrire une prise de sang à réaliser la veille de l’examen.

Cet examen consiste à opacifier les trompes. Le début se déroule comme pour la réalisation d’un frottis : la patiente est installée en position gynécologique et le médecin pose un speculum. Après mise en place d’un petit cathéter, il injecte du produit de contraste dans l’utérus puis dans les trompes. On réalise alors différentes radiographies pour vérifier que les trompes ne sont pas obstruées.

Il n’y a jamais d’aiguille.

Cet examen peut dans certains cas engendrer des douleurs, comme celles ressenties pendant des règles.

Un traitement antibiotique vous sera prescrit, ainsi qu’un traitement antalgique si besoin.

Comme à chaque fois, merci de nous dire si vous êtes allergiques à certains médicaments.

L’IRM pelvienne :

En fonction du résultat de l’échographie, une IRM pelvienne pourra être indiquée, afin de préciser un diagnostic, de réaliser un bilan pré-opératoire, ou un simple contrôle évolutif.

Vous trouverez toutes les informations utiles concernant l’IRM dans la rubrique dédiée.

Réalisation & référencement Créer un site internet de radiologue

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.